#6 Les médias et nous


Entretien avec Vincent, militant de la critique des médias et du réseau salariat.

Pense-t-on une seule seconde que Bernard Arnault ou Patrick Drahi décident de posséder des médias pour que nous puissions nous instruire, découvrir le monde et exercer nos choix démocratiques ?

Alors voici la bonne nouvelle : il est possible d’organiser le travail journalistique en le préservant à la fois des investisseurs (pour les médias dominants) et de la précarité (pour les médias alternatifs).

En s’appuyant sur une proposition du journaliste Pierre Rimbert, nous verrons comment l’information peut cesser d’être une marchandise pour devenir un bien public.

Exit donc la publicité, les investisseurs, leurs droits de propriété et leurs profits.

Et bienvenue à la cotisation information, et à la maîtrise des médias par celles et ceux qui y travaillent et qui les consultent.

Nous commencerons toutefois par un terrain plus familier, fait de nouveaux chiens de garde et d’années 80, de coupe du monde 98 et d’Enfoirés.

Bonne écoute !


Pour aller plus loin :

Acrimed

Projet pour une presse libre, article de Pierre Rimbert, Le Monde Diplomatique, 2014


Musique et extrait sonore :

  • Balkan Beats, The Freak Fandango Orchestra
  • Réussir sa vie, Bernard Tapie
  • La chanson des restos, les Enfoirés

Licence Creative Commons : CC-BY